16 avril 2007

Le Sark- o- tac : Bush au grattage, Poutine au tirage

Samedi dernier, j'étais un petit peu comme tout le monde, enfin tout le monde horrifié à l'idée que Nicolas Sarkozy puisse devnir notre président, j'ai ressenti une grande déception en lisant le dernier numéro de Marianne. Le teasing était pourtant à la hauteur. Et le "dossier" sûrement instructif pour qui ne lit jamais Marianne et ne parcours pas les blogs. Mais, il est vrai que nous attendions un scoop. Un truc qui puisse vraiment plomber la campagne de l'ex ministre de l'intérieur.
D'autant que les rumeurs, vous savez, les fameuses rumeurs nous promettaient quelque chose de grand.
Tout au plus on nous suggère, de ci de là, que Madame Sarkozy se serait énamouré d'un mauvais écrivain à succès (ce qui  tendrait à prouver qu'elle n'a, décidément, aucun goût), et que, de fait elle ne conseillerait plus la campagne de Nicolas Sarkozy. Raison  pour laquelle
peut-être il se tape des matchs de ping-pong verbal avec Jean Marie Le Pen, depuis quelques jours.

Mais au fond, est-il vraiment besoin d'attendre le messie "nouvelle qui tue" pour dire à qui voudrait bien l'entendre, que Nicolas Sarkozy est dangereux? Le Soir quotidien Belge, a pour la deuxième fois pris position contre un candidat étranger.
Devra-t-on lire la presse étrangère sous un régime Sarkozien, pour avoir des infos non contrôlées?
Et vous n'avez pas l'impression, que les multiples références historiques auxquelles il fait appel, dont la dernière en date, est le Général de Gaulle, montre une hypertrophie du moi qui inquiéterait n'importe quel psychiatre (donc pas un généticien)?
Le plus rocambolesque dans cette élection, c'est que la moitié des français ont peur et qu'une bonne partie de l'autre moitié semble inconsciente.
Peut-être, nous, électeurs de gauche,  jouons nous à nous faire peur. Mais c'est une chose de combattre des idées, c'en est une autre d'avoir la trouille d'un homme.
Il suffit d'avoir vu les images hier, de ce qui se passe pour les opposants en Russie.
Les idées de Bush avec les méthodes de Poutine. Voila ce que risque d'être la présidence de Nicolas Sarkozy.

Posté par 2007sanssarko à 19:30 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

Commentaires sur Le Sark- o- tac : Bush au grattage, Poutine au tirage

  • article de marianne

    Bien sur l'article de Marianne n'est au fond qu'une reflexion sur le pouvoir et la déstabilisation que celui ci entraine chez ceux qui pretendent l'exercer sans avoir la staure pour ce faire .
    Quand on voit ce pauvre Sarkozy en train d'essayer de se glisser dans des destins qui ne pourra jamais atteindre , quand bien même il serait la quinze ans , on ne peut qu'être atterré par l'énormité du mépris dans lequel il nous tient .
    C'est une sorte de plan marketing qui est censé nous faire adhérer à une "success story" Sarkozienne .
    Je veux qu'on me sorte de cette politique-réalité , car si sarkozy lui , ne risque rien , il est déjà fou , nous nous risquons notre liberté .
    La liberté de tous s'arrête ou commence le libéralisme de Sarkozy .

    Posté par pasdesarkozy, 17 avril 2007 à 17:29 | | Répondre
  • j'adore ce billet

    Posté par Julie, 19 avril 2007 à 18:23 | | Répondre
  • Merci Julie, moi j'aime toujours votre blog.

    Posté par 2007sanssarko, 19 avril 2007 à 18:30 | | Répondre
Nouveau commentaire