23 avril 2007

Résultat du premier tour : c'est un peu l'amer à boire.

Dans le désordre, voici toutes mes réflexions sur le résultat du premier tour des présidentielles 2007.

Le taux de participation historique est la conséquence directe du 21 avril 2002.

Le 21 avril 2002, d’ailleurs, a complètement dirigé ce scrutin.

Les abstentionnistes des élections précédentes n’étaient pas forcément de gauche, comme on a pu le dire assez souvent. Au regard des résultats, on peut penser que les abstentionnistes sont de tous les bords, sauf peut-être celui de Le Pen.

Cette élection était clairement celle de trop pour Arlette Laguiller et Jean Marie Le Pen.

François Bayrou a réussi son pari, mais à moitié quand même. C’est lui la clé du second tour, c’est peut-être lui qui a renforcé le vote utile à gauche. A partir du moment où il piquait des voix Royal, ceux qui étaient prompts à voter pour un petit candidat se sont reportés sur Ségolène Royal

Les bobos gauchos qui ont voté Bayrou ont pris le risque d’ouvrir un boulevard à Nicolas Sarkozy.

Olivier Besancenot va prendre la tête de la gauche antilibérale, le parti communiste est mort.

François Hollande n’a toujours pas compris que le parti communiste était mort et que la seule alliance possible  pour gagner c’était avec Bayrou.

Je suis satisfait que le PS soit au second tour, que le score de sa candidate soit plus qu’honorable, néanmoins, je pense que cela ne sera pas suffisant.

François Hollande sera le seul responsable de la défaite de Ségolène Royal.

Nicolas Sarkozy a gagné plusieurs de ses paris : il est très largement en tête, il a réussi à capter à peu près 1 million de voix du Front National (pour cela, il y a mis du sien, reconnaissons le, en piquant tous les thèmes chéris de Le Pen), il est à plus de 30% score historique pour un candidat de droite, surtout de droite dure, il est enfin archi favori pour le deuxième tour. Gageons même qu’il a dû ressentir une légère érection à la vue des résultats.

Plus de 11 millions de français se sont laissé berner par 5 ans de communication non interrompue sur toutes les chaînes de radio et de télévision de France et de Navarre.

Plus de 11 millions de français souhaitent donc travailler plus pour gagner plus.

Plus de 11 millions de français considèrent que ce n’est pas un problème qu’il y ait un ministère l’immigration et de l’identité nationale

Plus de 11 millions de français tolèrent spontanément que leur futur président croit que la pédophilie et le suicide des jeunes « c’est génétique ».

Pour que Ségolène Royal batte Nicolas Sarkozy, il faudrait surtout que les électeurs de Bayrou ne se reportent pas sur l’ex ministre de l’intérieur. Et pour cela, il faudrait un appel clair du Président de l’UDF vers Ségolène Royal. Pour cela, il faudrait un accord de gouvernement.

Autant dire que c’est mal barré.

Il ne reste plus qu’à essayer de réduire au maximum l’écart. Si Sarkozy est élu avec 50 et des poussières, tout deviendra encore possible aux législatives de Juin.

Sinon, on n’est parti pour une bonne décennie d’enfer.

Posté par 2007sanssarko à 10:50 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

Commentaires sur Résultat du premier tour : c'est un peu l'amer à boire.

    A moitié?

    "François bayrou a réussi son pari, mais à moitié quand même"?! Plus du triple de ce qu'il avait recueilli.. pour moi ce n'est pas à moitié. Il n'allait pas gagner, et je pense qu'il ne l'a jamais cru. Le centre existe et c'est déjà pas mal. Et concernant les médias, il a réussi à leur en mettre plein la figure, ce qui est bien car il était bien le seul :
    http://www.leblogmedias.com/archive/2007/04/23/bayrou-politique-medias-presidentielle.html

    Posté par Theoclide, 23 avril 2007 à 11:09 | | Répondre
  • Je pense qu'il y croyait

    Et je pense même qu'il y croyait dur comme fer. Et peut-être eût-il été élu s'il eût seulement passé le premier tour.
    Donc, oui il a réussi à moitié son pari. Mais ça n'enlève rien à sa performance due à une très bonne campagne !

    Posté par 2007sanssarko, 23 avril 2007 à 11:17 | | Répondre
  • Les germes du totalitarisme

    Vive la République et par dessus tout, vive la France !". C'est ainsi que Nicolas Sarkozy a conclu son allocution hier soir. Cette proclamation de la supériorité de l'idée de l'Etat nation sur celle de République est tout sauf anodine. A elle seule, elle met en évidence le peu de conscience républicaine de ce candidat à la présidence de la... République, et de fait le danger que représenterait pour celle-ci son élection.

    la suite : http://sarkononmerci.fr/files/sarkozy%20danger%20Republique.html

    Posté par Dedalus, 23 avril 2007 à 12:57 | | Répondre
  • il faut se mobiliser au 2d tour pr renverser la tendance!

    Posté par roi antisarko, 23 avril 2007 à 14:30 | | Répondre
  • Concilier Frontistes et Centristes

    D' après LeMonde.fr
    "83 % des électeurs de Jean-Marie Le Pen disent vouloir donner leur voix à Nicolas Sarkozy contre 17 % à Ségolène Royal. Les électeurs de Philippe de Villiers reportent leurs suffrages en totalité sur le candidat de l'UMP, de même que ceux de Frédéric Nihous, le candidat de Chasse, pêche, nature, traditions."

    Maintenant, il faut voir si l'électorat de Bayrou (déterminant pour l'issue du second tour) se reconnaît dans les propositions de Sarkozy et si il peut cohabité avec l'électorat Frontiste (ce qui me parait périlleux).

    J' espère pour ma part que non, et que Ségolène saura les rassembler avec son pacte présidentiel.

    Wait & See.

    PeNeLAS
    http://penelas.over-blog.com/

    Posté par PeNeLAS, 23 avril 2007 à 20:40 | | Répondre
  • Vive la République et par dessus tout, vive la France !". C'est ainsi que Nicolas Sarkozy a conclu son allocution hier soir. Cette proclamation de la supériorité de l'idée de l'Etat nation sur celle de République est tout sauf anodine. A elle seule, elle met en évidence le peu de conscience républicaine de ce candidat à la présidence de la... République, et de fait le danger que représenterait pour celle-ci son élection. Nous dit Dedalus.

    Que Sarkozy n'aime pas beaucoup la République, c'est une chose, que la République et la Nation soient deux notions distinctes c'en est une autre. La République, je vous le rappelle, est française, c'est le socle politique de l'Etat nation français, non l'opposé de la nation ou de l'Etat nation.

    Par ailleurs, M. Sarkozy n'est pas propriétaire de la nation française et ça n'est pas parce que lui ou un certain borgne vieillissant mettent en avant une vision de la nation que cette vision représente l'idée de la nation française. C'est une conception, une conception ethnique et communautariste qui s'oppose au modèle civique défendu par la République française, lequel modèle est le produit d'une conception différente, qui voit dans la nation l'association des hommes libres et égaux qui font vivre le pays et le construisent à tous égards. Autrement dit il n'y a pas de débat pour l'Etat nation contre la République ou pour la République contre l'Etat nation, mais un débat autour de la définition de l'identité nationale française qui oppose les partisans particularistes et communautaristes du "sang et de la terre", qui considèrent que la nation construit les hommes et les déterminent, aux promoteurs universalistes et individualistes du droit du sol, qui considèrent que ce sont les individus qui instituent la nation, laquelle se définit en ce cas comme un corps politique alors qu'elle est assimilée quasi à une race dans le cas lepéniste. C'était tout le sens de l'intervention courageuse de Ségolène Royal à propos de l'identité nationale et du refus de laisser la droite néo-pétainiste s'approprier les symboles nationaux et, par voie de conséquence, imposer leur conception de la nation française qui est incompatible avec la République. Bien sûr pour les guignols d'extrême gauche qui remâchent leur haine (assez dérisoire) de la nation et du peuple français depuis...qu'ils ont refusé de participer à la Résistance contre l'occupant nazi -pour ces guignols, donc, la définition néo-pétainiste portée par Sarkozy ou Le Pen est beaucoup plus agréable : ça leur donne du matériau afin d'alimenter leurs radotages et ça leur permet de vendre leurs salades sur le dépassement du cadre national. Et puis, particularisme et communautarisme sont deux fumisteries que l'extrême gauche partage avec la droite néo-pétainiste.

    Posté par Vincent Carel, 26 avril 2007 à 04:28 | | Répondre
  • Je suis un peu alarmée que Bayrou n'ait pas donné de consigne de
    vote, mais tout compte fait il reste fidèle à lui-même et à sa
    ligne. Malheureusement, si c'est Sarkozy qui passe, la France est
    dans de sales draps. Mais bon, un petit coup de machine électronique
    lui assurera bien le succès, à moins que l'on vote en masse pour
    Royal, ce que tout le monde ferait si on connaissait le personnage
    Sarkozy : http://pouvoiretpsychopathie.hautetfort.com/archive/2007/04/24/entretien-onfray-sarkozy.html

    Dommage que le livre qui présente son bilan ait été censuré juste
    avant les élections! : http://pouvoiretpsychopathie.hautetfort.com/
    archive/2007/04/25/acces-a-l-information.html

    Posté par Marcel Jacques, 28 avril 2007 à 00:54 | | Répondre
  • ???

    Pourquoi ségolène perdrait-elle par la faute de Hollande?

    Je trouve ces critiques un peu faciles, bien que je sois d'accord sur le fait qu'on va doit dans le mur.

    Posté par Zouby, 28 avril 2007 à 22:38 | | Répondre
  • Sarko.

    Bof, Sarko est ses 30% n'a pas autant d'avance que ça,sans les 5% des voix piquées à Le Pen, il n'aurait fait que 25 %, c'est à dire autant que Ségolène.
    Maintenant, il ne reste qu'à voir comment vont réagir les électeurs Lepennistes cocufiés par Sarko, et les elcteurs Bayrouistes, que Sarko agace.
    Nous avons encore une chance.
    Ceci dit, je ne suis pas un expert, donc .....
    Hervé.

    Posté par Hervé, 29 avril 2007 à 14:07 | | Répondre
  • Sarko.

    Bof, Sarko est ses 30% n'a pas autant d'avance que ça,sans les 5% des voix piquées à Le Pen, il n'aurait fait que 25 %, c'est à dire autant que Ségolène.
    Maintenant, il ne reste qu'à voir comment vont réagir les électeurs Lepennistes cocufiés par Sarko, et les elcteurs Bayrouistes, que Sarko agace.
    Nous avons encore une chance.
    Ceci dit, je ne suis pas un expert, donc .....
    Hervé.

    Posté par Hervé, 29 avril 2007 à 14:07 | | Répondre
  • @ Zouby
    UNe partie de la réponse là :
    http://2007sanssarko.canalblog.com/archives/2007/01/25/index.html
    Sinon, en 4 ans d'opposition , il n'a pas été fichu de remettre le PS sur pied et de pondre autre chose qu'un projet baclé et sans envergure.

    Posté par 2007sanssarko, 29 avril 2007 à 17:28 | | Répondre
Nouveau commentaire