07 mai 2007

Perdre l'occasion de sentir une élection.

Au vu des résultats du 6 mai, doit-on parler de la défaite de Ségolène Royale ou bien de la Victoire de Nicolas Sarkozy?
Assurément des deux. Mais il semble bien qu'avec un tel taux de participation, l'avance plus que confortable du candidat UMP et la clarté d'un programme rabâché depuis 3 mois, les français ont approuvé, désiré même, que Nicolas Sarkozy devienne président. Et ce en dépit des mises en gardes et des analyses qui essayaient- en vain - de montrer la dangerosité de Nicolas Sarkozy.
Cette victoire de Sarkozy, c'est le point d'honneur ultime d'une génération qui aura complètement étouffé celle qui suit. On  le sait, le vote Sarkozy est majoritaire chez les seniors. Et, en ce sens, Sarkozy est avant tout élu par les baby boomers aujourd'hui à la retraite, ou pas loin. Une génération qui a connu les trente glorieuses, qui a "fait" mai 68, connu la libération sexuelle, s'est enrichi par la suite, accessoirement ne s'est pas privée pour polluer la planète,  et qui s'est portée en modèle castrateur de la génération suivante, en gros ceux qui sont nés entre 1968 et 1980. Et pour refermer la parenthèse, donc, ils ont élu celui qui justement veut "liquider l'héritage de mai 68". Pour nous laisser à nous, trentenaires et quadragénaires, le soin d'à nouveau retrousser les manches, travailler plus pour gagner plus: en gros montrer ce que nous savons faire. Parce que c'est vrai que jusqu'à maintenant, on nous avait un peu mâché le travail, n'est-ce pas?
Bien évidemment, l'électorat de Nicolas Sarkozy se retrouve dans toutes les classes d'âge, et il ne faudrait pas minimiser l'attrait qu'à eu son discours auprès notamment des classes populaires, notamment en mettant en avant "les problèmes de l'immigration", le marronnier ultime.  Il n'empêche que cette victoire reste à mes yeux celle des grand parents qui veulent  faire "voir la vie" à leurs enfants et petits-enfants (mais comme on ne paiera plus de doits de succession, on aura le pactole pour nos vieux jours, c'est chouette !). Je vous le dis, ce n'était pas la meilleure idée de naître en 1969.
La défaite de Ségolène Royal, s'explique aussi par les erreurs depuis 5 ans du premier secrétaire du parti socialiste.
Logiquement cette élection n'était pas perdable : le candidat de l'UMP était numéro deux d'un gouvernement au bilan plus que contrasté, passablement détesté, et défendant un programme qui ne mettait pas vraiment le social en avant, c'est le moins que l'on puisse dire. En outre, les élections régionales de 2004 laissaient à penser qu'effectivement le Parti Socialiste avait repris des couleurs après la débâcle de 2002.
Mais c'était sans compter sur l’inaptitude de François Hollande d’élaborer une stratégie claire et de mener un parti d’une main de maître. En cinq ans d’opposition on n’a guère entendu le parti socialiste. Il était presque inexistant pendant les manifestations contre le CPE. Il a fallu attendre 4 ans avant d’élaborer à la hâte un projet bancal et au fond pas très moderne. Et du coup, se trimballer ce même projet avant la désignation d’un candidat. Faire des primaires fratricides trop tôt. Laisser la candidate désignée en campagne pendant six mois, qui a du, malgré ses désirs de modernisme et d’affranchissement, quand même broder autour du dit projet – seul lien fédérateur entre des éléphants qui n’ont plus à travailler ensemble.  

Et puis, quoi ?  En face, l’UMP était une machine de guerre quasi indéfectible. Même les chiraquiens le plus rétifs ont fini par rallier Sarkozy. Au PS, François Hollande n’a cessé de vouloir faire la synthèse entre Fabius-Mélenchon-Emmanuelli d’une part, les jospiniens historiques (Vaillant/Delanoë) et les Sociaux démocrates (DSK/Bartolone) d’autre part. Autant dire concilier l’inconciliable.

Enfin, on ne m’ôtera pas de l’idée qu’au moins un ou deux pourcent d’électeurs prêt à voter à gauche, n’était pas prêts à élire une femme présidente. Oh, bien sur ils ne l’avoueront jamais. Ils diront plutôt que Ségolène, ils ne peuvent pas la sentir, trop pimbêche, trop bourgeoise, trop gourde surtout, quelle incompétence, n’est-ce pas ? Et d’ailleurs elle a perdu, c’est bien pour quelque chose !

 

Alors, aujourd’hui, évidemment, je suis très triste. Et aussi un peu en colère.

Certes, je mise un l’espoir d’un dernier sursaut pour les législatives, mais je n’ai plus trop d’illusion. Elles ne peuvent être gagnées que s’il y a alliance avec le Mouvement Démocrate de Bayrou, autant dire que le PS est plutôt prêt à se tirer une balle dans l’autre pied.

 
Quand à moi, j’arrête ce blog aujourd’hui. Il s’appelait « 2007 sans Sarkozy », force est de constater que ce sera avec. Je rouvrirai peut-être un autre blog, que je signalerai ici. En attendant, je vais non pas me reposer pour habiter une fonction mais vaquer à d’autres occupations. Merci aux 20000 visiteurs d’avoir jeter un œil ici. Je laisse les commentaires ouverts.

 

Continuez à voter, à ne pas regarder TF1, lire les blogs, le canard enchaîné… Gardez l’esprit critique, vous en aurez bien besoin.

A bientôt.

 

Pascal.

 

 

Posté par 2007sanssarko à 14:19 - - Commentaires [11] - Permalien [#]

Commentaires sur Perdre l'occasion de sentir une élection.

    Peut être que ...

    peut être que si vous aviez passé moins de temps à cralomnier et plus de temps à proposer, vous n'en seriez pas là ...

    Posté par Xav., 02 janvier 2008 à 17:23 | | Répondre
  • Bonjour le blog !
    Je passe très souvent feuilleter vos billets et la je me suis décider à lacher un ptit commentaire.
    Je trouve que vos billets sont bien soignés et instructifs, c'est un bonheur de vous lire.
    Continuez comme cela le plus longtemps encore !
    Une bonne année !

    Posté par plombiercolombes, 03 janvier 2011 à 13:00 | | Répondre
  • De passage

    Bonne journée et merci pour ces articles, Pascal Djemaa, journaliste dans la Drôme.

    Posté par Djemaa, 01 novembre 2011 à 08:46 | | Répondre
  • C'est un jour très sombre pour la France. L'élection de Sarkozy signifie le rejet des valeurs progressistes françaises et l'adoption du néolibéralisme à l'américaine, avec toutes les conséquences négatives à anticiper.

    J'ai écrit un texte à ce sujet sur mon blogue si cela vous intéresse.

    Posté par Louis, 07 mai 2007 à 15:37 | | Répondre
  • gueule de bois

    Le pays a visiblement peu changé depuis 2002. Les peurs l'emportent sur les espoirs.
    Je suis vraiment attristée par le manque de générosité de la génération de mes parents envers ses enfants et petits-enfants.
    Et voir le candidat élu s'afficher avec Johnny le soir de sa victoire ! quel magnifique symbole du respect de la république !
    ça commence bien...

    merci pour ton engagement et pour ces post stimulants. Continue !

    Posté par chuuut, 07 mai 2007 à 16:04 | | Répondre
  • rage

    colère, oui, presque rage

    un ajout à ton laius: au-delà de la rénovation politique, il faudra que le ps se décide à se trouver un bon candidat

    Posté par Martin P., 07 mai 2007 à 19:18 | | Répondre
  • Sauf que...

    Les baby-boomers (18 ans en 1968 donc 57 ans aujord'hui) ont majoritairement voté Sego (cf résultats de la classe d'âge des 45-59 ans). Ceux qui ont voté Sarko sont plus vieux (60-69 ans et à une proportion encore plus grande chez les plus de 70 ans...).

    Posté par kwouète, 08 mai 2007 à 22:27 | | Répondre
  • Mouais

    Les baby boomers ont plutôt entre 50 et 61 ans.
    Il faudrait regarder dans le détail. Mais il est clair que, plus ont est vieux, plus on vote Sarkozy.
    En même temps, moins on a perdre, aussi...

    Posté par 2007sanssarko, 09 mai 2007 à 09:10 | | Répondre
  • Merci

    Merci, Pascal, pour ce blog qui, bien qu'il n'ait pas tenu la promesse de son titre, n'a sans doute pas été en vain. Moi il m'aura permis d'avoir accès à un regard personnel sur la campagne, une vision moins factuelle et formelle de l'actualité que celle que proposent les journaux.
    Quand à la défaite, ne peut-elle s'expliquer par un simple retour de la droite dans les mentalités? Tu remarquais déjà cette évolution au début de ton blog en notant le retour de ceux qui sont pour la peine de mort. Je crois que les attentats du 11 septembre ont entraîné un grand retour de la peur en France et du même coup un besoin d'ordre, d'autorité, de morale. La grande réussite de Sarkosy c'est d'avoir su rester bien à droite sans pour autant franchir une ligne sensible qui l'aurait fait passer pour un facho fini. Et la gauche, comment va-t-elle pouvoir répondre à ce besoin d'ordre tout en restant elle même?
    J'espère que tu vas bientôt commencer un autre blog au titre prometteur par ce que ton analyse de l'actualité me manque déjà. Alors à bientôt...

    Posté par Artkel, 10 mai 2007 à 01:11 | | Répondre
  • Je comprends

    Je comprends l'amertume qui est la tienne ( et bien sur la mienne aussi ) , dans la logique électorale mise en place il y a peu , effectivement on va voir une accentuation du vote Sarkozy .
    Il faut essayer de voir s'il y a autre chose que lui dans la vie , mais cela pose la question de la société de Sarkozy :
    Un parti , une télé , un leader ( même pas charismatique ) et rien d'autre ne devra exister .

    Merci et A+

    Michel

    Posté par pasdesarkozy, 11 mai 2007 à 15:53 | | Répondre
  • Comité de Résistance Citoyenne

    Bonjour,

    Le 6 mai dernier, après la victoire de Nicolas Sarkozy à l'élection présidentielle, j'ai créé le Comité de Résistance Citoyenne. Il s'agit d'un comité informel, libre, indépendant et pacifiste. Ses activités se concentrent pour l'instant sur internet et il regroupe déjà de nombreux blogueurs engagés. Il appelle à faire des actions pacifistes de protestation et à trouver des solutions alternatives à celles proposées par le gouvernement.

    Le comité a créé les « Groupes de Réflexion », qui permettent à tous les citoyens de toutes les tendances politiques démocratiques de s'exprimer et de proposer d'autres moyens pour résoudre les problèmes rencontrés en France. Le comité comprend aussi des départements de travaux qui s'occupent de la communication, de la diffusion d'informations censurés par les médias traditionnels ou encore de l'organisation d'actions et d'événements. Enfin, des sections régionales permettent aux membres actifs de prévoir des actions locales ainsi que de s'échanger des renseignements.

    Nous respectons le suffrage universel démocratique mais nous appelons les français à prendre conscience du danger que représente Nicolas Sarkozy pour la démocratie et les libertés (entre autres), en effet il n'est jamais trop tard pour bien faire. Nous souhaitons organiser un vaste mouvement de contestation dans lequel tous les convaincus puis les déçus nous rejoindrons pour former une vraie résistance active et constructive.

    Vous qui êtes membre de Canalblog et qui militez contre Nicolas Sarkozy vous pouvez nous aider en devenant membre du blog. Vous pourrez ainsi y poster les messages de votre choix, avec une grande liberté (toutefois, pas de message militant pour un parti ou un autre pour préserver l'indépendance de notre mouvement). Vous rencontrerez aussi d'autres résistants avec qui vous pourrez discuter pour construire un meilleur avenir que celui proposé par la droite aujourd'hui au pouvoir. Même si vous ne comptez pas poster de messages, en devenant membre de ce blog vous prouvez l'amitié que vous avez pour notre mouvement. Vous pouvez bien entendu nous aider aussi en mettant notre site dans vos liens préférés. Si vous avez des questions, n'hésitez pas à me contacter.

    Pour devenir membre, donnez-moi seulement votre pseudo de connexion sur Canalblog et votre adresse mail. Je vous ajouterai alors à la liste déjà grande des blogueurs du CRC. Vous recevrez une invitation que vous devrez accepter pour pouvoir poster des messages sur le blog par la suite. Chaque jour de nombreux citoyens nous rejoignent, pourquoi pas vous ? Après avoir pris connaissance du CRC, contactez-moi à sylvainanimateur@msn.com pour me donner votre réponse avec vos renseignements.

    Voici l'adresse du blog : http://lecrc.canalblog.com/
    Voici l'adresse du notre forum : http://lecrc.forumactif.fr/
    Je vous rappelle mon adresse mail : sylvainanimateur@msn.com

    Parce que l'union fait la force,
    Je compte sur vous,
    A bientôt,
    Sylvain.

    Posté par animateur, 12 août 2007 à 19:01 | | Répondre
Nouveau commentaire