17 avril 2007

Les bonnes raisons de voter Royal (part 2)

Quelles sont les propositions du pacte présidentiel de Segolène Royal en matière d'éducation?

  • La convocation d’Etats généraux des enseignants pour améliorer leurs conditions de travail dans l’école, assurer la pleine reconnaissance de leurs missions et préparer un plan pluriannuel de recrutement des enseignants, de formation et de résorption de l’emploi précaire.
  •  Un service public de la petite enfance et la scolarisation obligatoire dès 3 ans.

        Qui dit scolarisation obligatoire, dit place assurée en maternelle. Ce qui n’est pas toujours les cas. Le terme « service public de la petite enfance » est alléchant, mais pas suffisant.

  •  Un soutien scolaire gratuit pour tous les élèves grâce à des répétiteurs.

        C’est effectivement plus équitable pour les gamins que la sélection par Acadomia ou les Cours Legendre.

  •  La limitation à 17 du nombre d’élèves par classe en CP et CE1 dans les ZEP et la fixation de la dotation aux établissements par élève en difficulté à 25 % de plus que la dotation ordinaire.

            Essentiel même si insuffisant. Le nombre d’élèves devrait être de 17 aussi au collège et au lycée. (J’ai remarqué que cette question du nombre d’élève pas classe est totalement éludée par le candidat UMP lorsque l’on lui pose la question.).

  •  La révision de la carte scolaire pour supprimer les ghettos scolaires, assurer la mixité sociale et constituer des réseaux d’éducation prioritaire

        Le fameux débat sur la carte scolaire. Je pense que sa révision est indispensable.  Pour l’instant ce sont les plus démerdards, et au fond, les plus favorisés qui y échappent. L’idée d’alrgir la carte sclolaire à deux ou trois établissements me paraît être de bon sens.

  •  La création d’emplois-parents, la généralisation d’écoles des parents et des consultations de médiation familiale pour conforter leur autorité.

        il est certain que l’école ne peut pas tout, comme la répression ne peut pas tout, et qu’une cellule familiale qui ne baisse pas les bras c’est mieux pour l’enfant, et c’est aussi un des meilleurss moyen de faire

la prévention. Aider les parents en difficulté, c’est quand même autre chose que supprimer les allocations familiales.

  •  Une loi de programmation pour redonner à nos universités les moyens de l’excellence.
  •  La création d’une allocation autonomie pour les jeunes pour faciliter leurs études et leur entrée dans la vie
    active, avec en contrepartie une obligation de formation ou de recherche active d’emploi et, pour les étudiants, d’heures de soutien scolaire auprès d’élèves en difficulté.

        La théorie du donnant-donnant. Les aides aux étudiants restent jusqu’à maintenant, scandaleusement ridicules.  

  •  Le soutien à la création et à l’emploi culturel, ainsi que l’introduction de la pratique artistique à tous les niveaux de la maternelle à l’université.

        C’est un peu l’exact contraire que ce que veut la droite en général.

 

Il est évident que l’éducation doit être la priorité du prochain gouvernement pour plusieurs raisons :

  • pour contrer la mondialisation, il faut former les meilleurs scientifiques, chercheurs, ingénieurs etc. Seule l’excellence pourra être concurrentielle, on ne gagnera pas sur le prix de la main d’œuvre et sur le coût du travail, c’est une chimère. Seulement on a pris un sacré retard aussi avec nos universités, raison pour laquelle en réalité il faut mettre le paquet. On le voit, toutes les propositions de Ségolène Royal vont dans le bon sens, mais restent dans un budget relativement limité.
  • Si prudence est mère de sureté, pas de sécurité possible s’il n’y a pas un maximum d’éducation et de prévention. Cela n’exclut pas les sanctions. Mais il faut remettre le travail de fond, depuis trop longtemps abandonné, au goût du jour. En essayant d’aider et de responsabiliser les parents, en proposant un soutien scolaire gratuit, en dédogmatisant la carte scolaire, les propositions de Ségolène Royal apportent l’espoir qu’il n’y a pas forcément de fatalité dans les milieux défavorisés

 
Une hypothétique croissance permettra de rendre ce projet pour l’éducation, déjà intelligent, encore plus ambitieux.

 

Posté par 2007sanssarko à 19:30 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Les bonnes raisons de voter Royal (part 2)

Nouveau commentaire